Les privations précoces liées à des cerveaux plus petits

Les maltraitances subies dans la petite enfance seraient liées à un cerveau plus petit, un QI moins élevé et plus de symptômes de troubles de l'attention et hyperactivité, d'après de nouveaux travaux basés sur de jeunes Roumains adoptés à l'étranger' ...



source: Sciences et Avenir:  Santé
rubrique: Santé / undefined
publié: 07/01/2020 02:02:26

Santé

Sciences et Avenir